L’histoire du bijou

Les temps anciens

L’histoire des bijoux est très ancienne et remonte à la préhistoire, dès lors que les premiers hommes ont commencé à utiliser des outils et à se vêtir il y a 100 000 ans environ.

Les premiers bijoux retrouvés en Afrique sont constitués de dents d’animaux ou bien de coquillages percés, provenant de fossiles ou de mollusques vivants.

Les parures de ces bijoux rudimentaires sont généralement fabriquées à partir de bois ou d’os.

L’antiquité et le Moyen-âge

L’âge de fer, vers 800 avant J.C. , marque une révolution dans la fabrication de bijoux à base de métaux précieux et en particulier l’Or.
Le bijou devient un symbole de réussite et d’appartenance à une caste.
Les techniques de fabrication se perfectionnent très vite et le métier de bijoutier se développent tout d’abord en Inde, en Egypte et en Chine, puis ensuite dans les civilisations les plus avancées du bassin méditerranéen.

Au Moyen-âge, l’utilisation du bijou va peu évoluer, celui-ci reste le témoin de la richesse d’une poignée de familles riches. La plupart des bijoux reprennent des motifs religieux ( croix, vierges Marie etc…)

 

La démocratisation du bijou

Le 18ème siècle marque un tournant dans l’essor de la bijouterie.

En Amérique du Sud, les Européens découvrent des mines d’or et de métaux précieux, qui alimentera le marché du bijou dans toute l’Europe. Les pierres se diversifient, avec l’arrivée d’émeraudes de colombie, de topaze du Brésil, des rubis Indiens ou de la turquoise de Perse.
Le siècle des lumières est une période de prospérité et le bijou n’est plus réservé à quelques privilégiés.
Les industriels du secteur proposent également des bijoux moins chers à base de matériaux moins nobles, comme le strass.
De nouveaux types de bijoux apparaissent : les épingles ou les ornements de vêtements.

Le XIX siècle et l’essor du diamant

Sous Napoléon Bonaparte, le diamant devient la pierre la plus recherchée et le « must have  » de toute femme fortunée. En 1867, d’énormes gisements de diamants sont découverts en Afrique du Sud, et le diamant va vite s’imposer comme le bijou préféré des femmes un peu partout dans le monde

Au début du XXème siècle, l’Art nouveau apporte de la nouveauté sur le marché du bijou, avec des nouveaux matériaux : le cristal, l’onyx ainsi que les pierres semi-précieuses, pour des créations colorées et tournées autour du contraste des matières.

Autre mode, l’Art déco influencera également la production de bijoux, tant au niveau des formes ( géométriques ou aux motifs égyptiens ou d’influence orientale ) que des matières avec le platine ou les pierres précieuses.

 

La période contemporaine

La plupart des stocks d’or ayant été mobilisés lors de la seconde guerre mondiale, l’industrie du bijou verra l’essor du bijou fantaisie, plus accessible et reprenant les styles des époques précédentes.

Après la 2eme guerre mondiale, le bijou sera marqué par un retour au classicisme, mais peu à peu il se déclinera sous toutes les formes au fur et à mesure de sa démocratisation.

La fabrication de bijoux contemporains se divise à présent en 3 catégories bien distinctes, la joaillerie ( fabrication de bijoux prestigieux ), la bijouterie fantaisie et la bijouterie artisanale,  bijoux artisanaux en séries limitées.

Share Button