Les Sous-bocks de bière

Qu’est-ce qu’un sous-bock ?

Un sous-bock est un sous-verre généralement cartonné, de forme variée ( ronde, carrée, ovale… )
Son rôle est à l’origine de protéger la table de l’humidité se condensant sur le verre à bière.
Par la suite, le sous bock aura d’autres fonctions : il servira pour le comptage des consommations, d’aide mémoire, et bien sûr il sera le support publicitaire pour les brasseries que l’on connait.

La Cervalobélophilie est l’art de collectionner les sous-bocks de bière ( ainsi que les étiquettes ), le tégéstophile, lui, collectionne tous les objets liés à la bière.

Histoire du sous-bock

Jusque dans les années 1860, on avait recours aux assiettes en faience ou en porcelaine pour protéger les tables de la condensation provoquée par la bière. Fragiles et coûteuses, elles ne résisteront pas aux perfectionnements de l’industrie papetière.
Le sous-bock sous sa forme cartonnée apparait à la fin du XIX ème siècle, en Allemagne, sans doute autour de 1867.
Tout d’abord vierge de toute inscription, il portera très vite les couleurs de sa brasserie d’origine.
En 1892, Robert Sputh, à Dresde, dépose un brevet qui sera le point de départ du sous-bock contemporain et de sa fabrication industrielle.
Dès 1900, les premiers sous-bocks polychromes apparaissent. Leur fonction publicitaire devient de plus en plus présente.
Dans les années 50, la technique de moulage / pressage du carton est utilisée, les sous-bocks ont une épaisseur de 2 à 3 milimètres en moyenne mais restent peu résistants.
Aujourd’hui, le sous bock est sérigraphié sur planches de carton blanchi, il est plus compact et a perdu en épaisseur ( 1 à 2 mm ).
On estime la production annuelle de sous bocks à 5 milliards par an, dont la moitié en Allemagne.
Share Button