L’histoire des Dinky Toys

Pourquoi les Dinkys sont-ils si populaires ?

Les Dinky Toys connaissent depuis une vingtaine d’années un engouement sans faille, et représentent un marché important d’amateurs : des ventes aux enchères consacrées exclusivement à ces miniatures ont lieu régulièrement, plusieurs magasins en ont fait leur spécialité rien qu’à Paris, et la rubrique ‘’dinky toys’’ sur eBay compte plusieurs milliers d’annonces. D’où vient cet engouement ? Un peu d’histoire…

1934 : Création de la première miniature Dinky Toys

Voiture MG 23a
La première Dinky

Les miniatures Dinky Toys sont apparues en Angleterre au début des années trente. On les doit à Franck Hornby, directeur de la firme Meccano, qui fabrique essentiellement des circuits de trains électriques. Afin de rendre ceux-ci plus réalistes et de les décorer, toute une gamme de véhicules miniatures est créée. Au début un
peu fantaisistes, ces miniatures évoluent vite vers des reproductions fidèles de modèles existants et, très vite, leur qualité et leur réalisme font l’unanimité auprès des enfants.

L’après guerre

La seconde guerre mondiale va mettre une parenthèse de quelques années à la ‘’success story’’, mais, dès la fin des années 40, la production reprend, dynamisée par la forte demande résultant d’une conjoncture démographique très prometteuse pour tous les fabricants de jouets (le fameux ‘’baby boom’’). C’est à cette époque qu’apparait la production purement nationale de Dinky Toys, avec des reproductions de véhicules français, qui seront fabriquées dans l’usine de Bobigny. La production sera désormais scindée entre les Dinky Français et les Dinky Anglais, qui représentent aujourd’hui deux collections distinctes – mais très similaires en termes de qualité, de finesse de reproduction, et d’attractivité.
L’ Histoire des voitures Dinky Toys

Les années 1950 – 1970

L’âge d’or de la production française de Dinky Toys couvre la période 1955 – 1970, avec la commercialisation de plusieurs centaines de modèles de voitures de tourisme, de véhicules utilitaires, d’engins militaires, et même avions.
Le succès s’explique en grande partie par le fait que les miniatures Dinky sont des reproductions (très) fidèles de véritables automobiles, et leur arrivée dans les boutiques de jouets suivait en général de quelques semaines l’apparition du véritable modèle chez les concessionnaires !

La gamme Dinky Toys France est ainsi le reflet fidèle de tout ce qui est sorti des usines Renault, Peugeot, Citroën, Panhard, Berliet, Simca et autres dans les années 50 et 60. Sans oublier les magnifiques reproductions des voitures américaines, allemandes et italiennes vendues en France à cette époque.

Du coté de chez Meccano en Grande-Bretagne, l’apogée se situe entre 1950 et 1965, avec une gamme riche et variée et de très belles réalisation dans tous les domaines (voitures de tourisme, accessoires, véhicules de transport aux couleurs de marques aujourd’hui disparues, engins militaires). Dans la deuxième moitié des années 60 apparaissent cependant des modèles dérivés de films ou de séries TV, les matières plastiques remplacent peu à peu le zamac (l’alliage de zinc et d’aluminium avec lequel sont moulées toutes les Dinky), et les ventes chutent à mesure que les reproductions deviennent plus grossières.

En France, Dinky Toys est resté jusqu’au bout attaché à son principe de reproduire le plus fidèlement possible les véhicules que les enfants voyaient ‘’en vrai’’ tous les jours sur les routes. Toutefois, sous l’effet combiné de la chute démographique, d’une concurrence plus vive et de coûts de production trop élevés, la marque Dinky Toys s’éteint au début des années 70, et la production des modèles cessera définitivement après la fermeture, en 1981, de l’usine espagnole Pilen, qui avait racheté la licence.

Ils resteront à jamais l’un des jouets cultes de toute la génération du baby-boom, et un témoin attachant de la démocratisation de l’automobile qui a accompagné les trente glorieuses !

Share Button