Les catégories de télécartes

Quels sont les différents types de carte téléphonique ?

Parmi les nombreux types de cartes téléphoniques nous pouvons citer :

Les cartes d’usage courant :

La carte « Pyjama »  

La carte  » Cordon »

La carte  » 600 agences »

Ces cartes ont la particularité d’avoir plusieurs dizaines de variantes, parfois très difficiles à repérer. Les différences peuvent porter sur la puce de la carte (Schlumberger, Gemplus, Solaic, Oberthur…), sur des détails graphiques ( entourage des unités, fonds utilisé… ), sur le nombre d’unités ( 5, 25, 50, 120 unités…) ou sur le type d’impression. La valeur de ces cartes est faible pour les plus courantes, mais il existe quelques raretés.

Pour connaitre le modèle exact d’une carte Pyjama, Cordon ou Agences, il est indispensable de posséder un guide des cartes téléphoniques ( nous vous recommandons Phonecote )

Les cartes Publiques

Ce sont les cartes les plus courantes, émises à partir de 1987 pour le grand public.

Elles sont représentent soit des marques publicitaires, soit de l’auto-promotion de France Télécom et de ses services.

La plupart de ces cartes ont un graphisme unique, et peuvent être identifiées facilement. Leur tirage est systématiquement indiqué au verso de la carte et permet de se faire une idée de sa valeur.

Les cartes Privées

Dès le lancement des cartes de téléphone, de nombreuses sociétés font éditer des séries limitées, à l’attention de leurs salariés ou de leurs clients.

Ces cartes émises à faible tirage ( 500 à 2500 exemplaires le plus souvent ) sont les plus recherchées par les collectionneurs.

Très vite, France Télécom prend conscience des effets pervers de ces émissions de cartes, controlées par les collectionneurs, et soumises à la spéculation. FT crée donc le BVNT, bureau national de vente de télécartes en Meurthe et Moselle.

Afin de trouver une parade à ce marché noir, FT impose des sur-tirages de plusieurs milliers d’exemplaires aux séries de cartes privées, et qui seront mies sur le marché public : ce sont les cartes « privées-publiques »

Mais le sur-tirage aura rarement atteint le chiffre escompté et beaucoup de télécartes seront détruites faute d’acheteurs, ce qui revalorisera la cote des cartes restantes.

Share Button