Comment évaluer les timbres français ?

Il est impossible en quelques pages de recenser les cotes des milliers de timbres français émis depuis 1849, sans compter toutes les variétés pour un même timbre ( en bloc, sur lettre, avec tel type d’oblitération ( ancre maritime par exemple ) , neuf avec ou sans gomme, etc…).

Si vous souhaitez évaluer précisément une collection de timbres, il vous sera indispensable d’acheter le catalogue Yvert et Tellier ( la référence ) ou le guide Maury-Spink.
Voici en tout cas quelques indications sur la valeur des principales familles de timbres français, à leur estimation réelle et non aux cotes officielles qui sont généralement largement sur-estimées par rapport aux transactions actuelles.

Ces catalogues, qui référencent les timbres existants avec leur propre numérotation, vous permettront d’établir un inventaire de ce qui est présent ou absent de votre collection.
Attention, les cotes sont à prendre avec des pincettes tout comme les timbres d’ailleurs! En effet, les cotations sont des indicateurs et non pas des prix de vente. Ces estimations servent donc davantage à établir un rapport de rareté entre les différents timbres qu’autre chose.

Bon à savoir:

– La fourchette de cotation se fixe globalement entre 0,15€ à 20.000€.

– Les cotations affichées sont des cotations pour des timbres en bon état: pour des timbres avec défaut cette cotation doit être revue à la baisse. Par contre, pour les timbres en état exceptionnel (gomme d’origine en état luxe pour les timbres avant 1900 ou avec un centrage parfait), une plus-value doit être comptée.

– Le prix de vente d’un timbre dépend de divers facteurs comme sa demande ou même sa quantité (un acheteur sera davantage intéressé d’avoir des timbres différents que 100 fois le même timbre).

Dans les paragraphes suivants nous utiliserons la numérotation Yvert & Tellier

Share Button