La valeur des timbres

Quelle est la valeur des timbres de collection ?

Ces 20 dernières années, la cote des timbres poste courants a connu une stagnation. Par contre, les timbres rares et pièces exceptionnelles dont les lettres anciennes timbrées connaissent toujours et parfois encore plus que jamais un engouement vif et des prix soutenus.

Attention le volume d’une collection ne fait pas sa valeur ! Il s’adjuge de manière hebdomadaires en salle des ventes des collections de timbres en albums pour quelques dizaines d’euros seulement. Nous vous invitons donc à identifier par vous même les belles pièces de votre collection ou de vous faire aider dans ce travail par un philatéliste (amateur ou professionnel).

Info collection vous conseille de soumettre vos collections à son partenaire philatélique PRESIDENCE PHILATELIE. Il vous sera possible d’obtenir gratuitement en ligne des premiers éléments de réponse sur le contenu de votre collection et sa valorisation possible. Munissez vous d’un appareil photo ou d’un smartphone pour prendre quelques pages de vos albums en photo. Réponse sur examen photographique assurée et rapide. https://www.presidencephilatelie.fr/expertise-achat

Quels sont les timbres à conserver en priorité ?

1 ) Les timbres anciens

Qu’entendons nous par timbre ancien ? Le premier timbre du monde a été émis en 1840 par la Grande-Bretagne : le One penny black. Jusqu’en 1900, on parle de timbres classiques. Au delà et jusqu’en 1960, on parle de timbres semi-modernes. Dans le cas de la France, l’essentiel des timbres à cote élevée se situent avant l’année 1938.

Sans trop se tromper, on peut donc légitiment dire que plus un timbre ancien plus il a des probabilités d’être rare. Cependant, un nombre non négligeable de ces timbres anciens peuvent ne pas avoir de valeur. En effet certains de ces timbres ont été imprimés pendant plusieurs années contrairement à des timbres plus récents. Par exemple, le timbre de France n°14 20 centimes bleu Napoléon non dentelé (référence Yvert & Tellier) a été tiré à plus d’un milliard d’exemplaires durant les 7 années de son existence alors que d’autres timbres plus modernes ont été disponibles à la vente pendant que quelques jours ou semaines.

En somme, nous vous invitons à mettre de côté ces timbres et à aller chercher des informations dans des ouvrages afin de pourquoi pas dénicher quelques jolies pépites parmi ces timbres du XXème siècle !

2 ) Timbres neufs ou oblitérés ?

A quelques exceptions près, la valeur d’un timbre neuf est en général 50% à 2 fois plus cher qu’un timbre oblitéré.
Le prix d’un timbre varie d’ailleurs en fonction de l’oblitération : plus l’encre du tampon masque le timbre, moins sa valeur sera importante

3 ) Les timbres de son propre pays

En France, un proportion importante de philatélistes sont intéressés uniquement par les timbres français et/ou des anciennes colonies françaises. Si vous êtes possesseur de timbres étrangers, il peut donc paraître judicieux de les proposer à la vente directement dans leur pays d’émission. Cependant, des éléments peuvent complexifier ce genre de transactions comme les barrières linguistiques et culturelles ou tout simplement les formalités d’expédition dont les déclarations en douane. Certains négociants seront donc plus à même de réaliser pour vous ce genre de transactions.

En conséquence,les timbres étrangers, même remarquables, seront difficiles à revendre en France. Si vous avez des timbres Anglais ou Allemands, autant les vendre à leurs concitoyens. Pour les timbres Africains ou de l’Europe de l’Est, le marché est tellement limité qu’il il y a peu de chances de trouver un collectionneur qui les achète à bon prix.

4 ) Les timbres remarquables

Personnage célèbre, animal ou évènement mondial : tous les thèmes susceptibles de faire partie d’un thème de collection, surtout si le graphisme du timbre est réussi, peuvent donner de l’intéret et donc de la valeur à un timbre.

Quel est le timbre le plus cher du monde ?

Le timbre le plus cher du monde est le fameux 1 Cent Magenta, timbre sans dent représentant un voilier, et imprimé en Guyane Britannique en 1856.

Ce timbre, dont un seul exemplaire est connu à ce jour, a été vendu
aux enchères à New York le 16 juin 2014 pour plus de 7 millions d’euros.

En France, le 1 timbre 1 franc Vermillon ( 1849 ) est le timbre le plus recherché,
sa cote dépasse 100 000 € en état neuf et plus de 20 000 € oblitéré

Share Button